Un espace de dialogue entre l'équipe du discobus2 et ses membres

Archives de la catégorie ‘Rock’

Nouveau groupe…et c’est du Belge !!!!

SX est un duo originaire de Courtrai.

Pour les arrangements, Benjamin Desmet et pour la voix, Stefanie Callebaut.

Après avoir mis quelques morceaux sur YouTube, le groupe s’est attelé à la sortie de son premier album: Arche. Ce nom est loin d’être pris au hasard, il vient de l’ancien grec qui signifie commencement , début, création….

Ils définissent leur musique comme de la pop magnétique indie, mais je dirais que c’est plus du domaine de la musique pop-rock alternative.

De nombreux groupes belges sont déjà connus…Aujourd’hui il y a SX, qui va devenir un grand espoir de la musique dans notre petit pays !!!!

Cet album est donc la révélation à ne pas rater….un délice !!! JL

Du Garage à la scène – Guide à l’usage des (futures) rock stars

Du Garage à la Scène - Guide à l'usage des (futures) rock starsMachiavel, Sharko, Puggy, Jeronimo et tous ces groupes belges devenus icônes ont bien souvent commencé par jouer dans les foires au boudin de leur patelin.  Et vous?  Vous êtes toujours au stade des répètes au fond d’un garage et vos potes sont vos seules groupies?

Si vous rêvez depuis des annèes de faire vibrer les foules, mais que vous ne savez pas par où commencer, alors ce quide est pour vous!

Quel que soit le stade d’évolution de votre projet, vous y trouverez toutes les infos nécessaires à son développement: comment apprivoiser votre instrument, comment trouver un bon lieu de répétition, quels sont les aspects techniques d’un concert, les aides disponibles, comment gérer les droits d’auteurs et la négociation des contrats, etc.  Le tout gratiné des conseils avisés des acteurs institutionnels: SABAM, SMartbe, Jeunesses Musicales, Médiathèque (PointCulture), Classic 21, Francofolies de Spa, la ministre de la Culture, etc.

Vous découvrirez les parcours de nombreux rockeurs belges ainsi que toutes les étapes pour une ascension vers le succès, tout cela sur un ton plein d’humour et de lucidité.

Un guide qui réveillera la (rock) star qui est en vous!

En vente dans votre Discobus (et dans tous les autres PointCulture) au prix de 12€ seulement!!

« Du Garage à la Scène – Guide à l’Usage des (Futures) Rock Stars » de Erwan LE BERRE & Eddy RIXHON
Format : 18 x 18 cm Broché (235 pages)
Renaissance du Livre (EAN13 : 9782507051273)

Cauchemar… The Soft Moon

S’il est des musiques entraînantes, joyeuses et émouvantes, il en est aussi de celles qui inspirent la noirceur et les tourments. Commencer par un titre qui s’appelle »It ends », c’est déjà un peu annoncer la couleur. Mais pour moi la dernière plage était encore plus marquante tellement elle traduit ce sentiment de froideur musicale qui découle de ce deuxième album des Californiens de Soft Moon. Malheureusement, nous n’avons pas leur premier album mais la réussite de ce deuxième opus ne peut qu’attiser votre curiosité ! Clairement influencés par les sons des années 80, et plus particulièrement Cure, Front 242, Joy Division, ce « Zeros » est un des plus bel exemples depuis un bon moment de ce que l’on peut faire outre-atlantique dans le genre « cold wave ». Martèlements de batterie secs et répétitifs, sons de guitares basses tournants, réverbérations, cris et souffles de vampires qui vont vous attirer dans les profondeurs de leurs univers. Dés les deux premières plages, le décor est planté. Nous sommes bien dans l’ambiance grise et déprimante de l ‘époque des « Cure ». Cela se ressent vraiment à partir de la troisième plage. Iil y a de l’énergie qui arrive, la machine démarre et s’emballe. Le redoutable « Remember the future crush » en est la preuve. Le jeu est rapide et efficace et la locomotive ne s’arrêtera que dans le même fracas que celui par lequel cet album a commencé ! Tout est bon dans ce « Zeros ». Impossible de ne pas se replonger encore et encore dans l’abîme. Luis Vasquez et ses vampires seront en concert à Amiens le 20 avril 2013 à La Lune des Pirates ! Qu’on se le dise ! PF

Eiffel, la reconnaissance, enfin?

Avec son graphisme de pochette à la « Gorillaz » ( issue du collectif « Les Nantais de Chakipu » ) et comme première plage commerciale sortie de ce cinquième album « Place de mon coeur », les Bordelais de Eiffel vont faire du dégâts. La surprise est énorme, d’un bout  à l’autre, l’énergie et le nouveau son font mouche. Des flots de paroles, toujours aussi rageurs, un son plus pop, plus électro, première écoute : foutu, il tourne en boucle dans la tête.
Même s’ils balancent entre le français et l’anglais, des formations comme « Sidilarsen« , « Mass Hystéria » et « Eiffel »nous prouvent que le rock Francais est toujours d’actualité. C’est également le retour, pour ceux qui ne l’aurait pas rémarqué, sur cet album de Bertrand  Cantat sur la plage « Lust of power ». Mais que l’on ne s’y trompe pas, Eiffel n’est pas et ne sera jamais « Noir désir« .
Au fil du temps qui passe et malgré une reconnaissance bien tardive, le couple Humain, au quotidien comme sur scène, résiste et assume ses choix malgré les tempêtes. De l’écoute de ce « Foule monstre » et ses 13 plages, il ressort des compositions une minutieuse observation de ce monde qui bouge si vite, bien trop vite, de toutes ces révolutions, de toutes ces injustices du quotidien.
Dédié à l’ex femme de Bertrand Cantat, Kristina Rady, décédée le 10 janvier 2010, et à Dominique Maraval, décédé le 1er janvier 2010, cet excellent album est sans nul doute le plus bel hommage que l’on pouvait leur rendre. PF

Ne confondez pas Tecktonik et TECTONIC !!!

TECTONIC PLATES Volume 3 - X 867UVous avez tous entendu, ou du moins vu, ces adolescents se recoiffer  au milieu des pistes de danses sur des sons électro.  Cette mode engendrée par le groupe TF1 (et oui, Tecktonik est une marque déposée appartenant à ce grand groupe audio-visuel français) a disparu aussi vite qu’elle est apparue pour notre plus grand bonheur.  N’en parlons plus !

Je veux vous présenter la compilation « TECTONIC PLATES VOLUME 3 ».  Ce CD vous invite à un voyage à travers l’univers du DUBSTEP.  Présents sur cette compil KRYPTIC MINDS, PINCH, 2562 ou encore KEVIN MCPHEE. 

Incontournable pour tous les fans de ce genre musical.  Incontournable également pour ceux qui veulent le découvrir.

La curiosité n’est pas un vilain défaut.

GuS

… exemple de Dubstep:

Ecoute, c’est du belge !

Et de l’excellent belge. Retour flamboyant de nos quatre Bruxellois de Montevidéo avec un nouvel album des plus réussi et c’est clair, les « petits péteux d’Uccle » ont changé ! L’accouchement fut long et douloureux. Six années sont passées depuis leur premier album « Groovy station » et beaucoup n’y croyais plus. Pourtant, ils ne sont pas vraiment restés inactif mais c’est surtout le départ d’un de leur membres (Julien Galoy) lors de leur collaboration avec le Dj Compuphonic qui provoquera le séisme. De cette alliance naîtra MVSC en 2009.

Amputé d’un quart de leur quatuor, il leur fallait se ressaisir et au fil des rencontres, ils feront la connaissance de Dirk De Ruyck (fondateur du label « Eskimo« ) bien connu du monde de l’électro Belge et de tout ce qui bouge dans les soirées branchées Parisiennes. La mue s’opère et la machine redémarre avec la sortie de l’EP « Tribal Dance » suivi quelques mois plus tard du fabuleux « Horses » enregistré à New York. C’est d ‘ailleurs à cette occasion qu’ils rencontreront Douglas Lee qui leur confectionnera une pochette de leur futur album sur mesure. Plus Belge que cela tu meurs !

Il faut le savoir, Montevidéo est quand même le groupe francophone signé chez EMI. Au final viendra la rencontre avec le patron du label Tigersushi, Joakim ( Zombie Zombie, Poni Hoax, etc) et 15 jours suffiront pour mettre la chose en boîte.

Baptisé par son leader « tragédie amoureuse en dix chapitres », cette renaissance se révèle être un magnifique papillon issu de cette très longue mue. PF

Les lutins de Mogwai s’offrent un remix.

MogwaiEn ce mois de Novembre 2012,  sur la chaîne cryptée de canal+ Belgique, l’apparition de la très réussie et innovante série « les Revenants » créait la surprise. L’idée est originale, les acteurs très bons, le climat inquiétant et l’on attend avec impatience la deuxième saison. Et ce qui ne gâche rien à cette réussite, c’est aussi une bande-son dont l’inquiétant Mogwai fait partie. Pas mal de choses bougent pour les Ecossais plus habitués à autre chose que ce qu’ils nous sortent en ce moment.

Soyons clair « A wrenched virile lore » n’est pas un album de nouveautés mais simplement un remix de leur dernière production « Hardcore will never die but your will« .

Pas vraiment le genre du groupe, l’album a un côté électro qui pourrait le faire découvrir à un autre public car relativement homogène et facilement abordable par la plupart.

Également d’ici la fin de ce mois de février 2013, le résultat de leur collaboration à la bande-son des « Revenants » devrait sortir sous forme d’un EP qui contiendra le superbe « Hungry face ». PF

Les chirurgiens sont de retour !

A voir toutes ces portes qui s’ouvrent à la fin de ce très accrocheur Clinicclip visible ci-après, on comprend vite que nous ne sommes pas prêt de percer le mystère de ce groupe.
On pourrait penser de suite que Clinic est avant tout une bande de fous furieux coiffés d’un entonnoir et courant nus comme des vers dans les couloirs d’un hôpital psychiatrique mais pourtant il n’en est rien. Il est certain qu’il y a bien un peu de folie derrière tout cela mais elle génère de bien bonnes choses sur cet album. Les « quatre de Liverpool » sont loin d’en être à leur coup d’essai et pourtant ils restent bien méconnus. Bonne surprise donc car plusieurs plages de ce neuvième album en  valent vraiment l’écoute et seraient dignes de figurer dans une bande son de films tel que « Apocalypse now ». Les gamins ont dû écouter pas mal de Jim Morrison en boucle pendant leur jeunesse et peut-être bien fumé autre chose que des herbes de Provence !
Mais au fait, leur musique, elle ressemble à quoi ? Résolument tourné vers des sons d’un autre siècle avec leurs claviers vintages, leurs cuivres omniprésents,
les réverbérations, leur style reste vaste et mystérieux. Certains qualifient cette ambiance de « free reign » de Krautrock, garage, post-punk, psychédélique,,, plus on avance dans l’album plus le brouillard se dissipe, le rythme s’emballe, les substances hallucinogènes font leur effet. Mention particulière pour ce saxophone présent dans plusieurs morceaux très aériens.
Une découverte pour moi ou pour vous et qui promet pas mal de surprises notamment dans leurs albums précédents et surtout dans une volée (et c’est peu dire) de clips vidéos vraiment allumés à voir sur le net. PF

Mai Lan – XL076L

MAI LAN - MAI LAN - XL076LXL076L

Est-ce bien l’ange qui, avec toute la douceur et l’innocence de sa petite voix, nous balançait en 2006 sur la bande-son du film de son frère « Sheitan » toutes les horreurs du monde dans ce terrible titre qu’était « gentillement je t’immole »?

Ouf, il y a eu du changement!  Même si l’on prend les choses au second degré, il faut dire que le morceau était dur à avaler.  Et de constater que la belle peut également faire de très belles choses dans ce premier album.  Mais Mai Lan c’est quoi au fait?

Sans doute le résultat d’une jeunesse passée dans une famille où art et création régnaient en maitre.  La belle « fleur d’orchidée » n’est autre que la fille de Christian Chapiron alias Kiki Picasso figure marquante du mouvement artistique d’avant-garde dans les années 1970.  Donc quoi que l’on ai pu penser ou imaginer, la petite est bien Parisienne.  Son premier métier de styliste sera donc directement influencé par son entourage coloré et extraverti.  Alors me direz vous, sa musique,c’est quoi?  Et bien l’on pourrait dire que c’est un joyeux mélange de pop, de drôles de cris, d’un peu d’électro, de contes d’enfance et d’histoires bizarres.  Un fameux potage donc mais qui a du goût car la voix est claire et malicieuse et le rythme soutenu.  Album étonnant de cette réplique de Pocahontas qui nous réservera de nombreuses surprises musicales pour autant que l’on soit attentif à cet univers sonore un peu particulier.  Soyez donc vigilent et particulièrement à la plage 11 qui n’en finit pas vraiment…..

Retour aux sources

Mass Hysteria - L'armée des ombresLa bête est de retour! 

Une locomotive lancée à toute allure.  Un monstre de métal impossible à stopper.  Oreilles sensibles s’abstenir!

Mass Hysteria fait du Mass Hystéria et c’est ce qu’il fait de mieux. 

C’est puissant,c’est dangereux!

NM1530

Nuage de Tags